FANDOM


ne pas confondre avec avath

étymologie et compléments

  • du latin abbāte(m)
  • TdF : abat
  • dérivés : abatàs
  • cognats ou correspondants dans d'autres langues : cat. id. ; esp. abad ; it. abate/abbate ; pt. abade
  • onomastique : Abat, Labat, de Labat, noms de fam. mérid.


abat

prononciations
  • l., g. : [aˈβat]
  • variante orthographique non normative : abad
  • pour le féminin 'abesse' voir abadessa

substantif masculin

  1. rel. abbé → V. capelan
  2. recteur d'une confrérie
  3. chef d'une fête, coryphée → V. cap de jovent,, capitani de vila, priur

citations, exemples, locutions

  • abat de la joinessa, abat de la vila, abat dau pòble
    dignitaire dont le choix était fait par les jeunes gens et approuvé par les consuls, dans les anciennes communes de Provence ; l'Abbé de la Jeunesse présidait à la danse et aux amusements publics, et exerçait sur eux une sorte de police ; il percevait le droit de pelote → V. pelòta
  • Abat di Tarciscaires
    grand-maître des chevaliers de la Tarasque
  • abat d'un molin d'òli
    maître-valet d'un moulin à huile
  • abat dau clochier
    maître-sonneur
  • redde come un abat
    grave comme un officiant
  • lo Plan de l'Abat
    ancien domaine de l'abbé de Sénanques, près de Gordes
  • Fachat de quitar lo combat,
    S'envai trovar mossur l'Abat,
    Qu'es aquel que das mariatges
    De chascun — lèva los peatges.
    — Isaac Despuech dit Daniel Sage (1567 - 1642 ; mtp.)
  • Come l'abat canta, lo moine respònd. — proverbe
  • Quand l'abat tèn taverna, li moines pòdon anar au vin. — proverbe
  • Dau plus nèci n'an fach l'abat. — proverbe
références
  • R1 : Mistral 1879, Palay 1980, Reichel 2005
  • R2 : Cantalausa 2002, Lavalade 2010, Morà 2011, Ubaud 2011, Lavalade 2010, Toscano 2015 [en ligne], Faure 2009, Rei-Bèthvéder 2004

étymologie et compléments


abat

prononciations

substantif masculin

  1. dans l'expression abat d'aiga 'grosse pluie' → V. aiga, plueja
références
  • R1 : Mistral 1879



Chercher "abat" sur dicod'Òc (dictionnaires en ligne sur le site du Congrès permanent de la lenga occitana)