FANDOM


étymologie et compléments

  • de a-, briu et -ar
  • formes médiévales : (v. 1200) abrivar, attesté dans plusieurs poèmes de Giraut de Bornelh : No.m platz chans de rossinhol (De lai on s'abriva.l Nils / Tro sai on sols es colgans![1]) et Ab semblan me fai dechazer (ar l'us semblans m'abriva lai / E l'altre.m desvia.[2])
  • TdF : abriva
  • dérivés : abrivacion, abrivada, abrivat, abrivaire, abrivament, abrivau
  • cognats ou correspondants dans d'autres langues : cat. id.


abrivar

[verbe du premier groupe]


conjuguer

prononciations et variantes

verbe transitif ou intransitif

  1. accélérer, lancer, précipiter, hâter, faire courir, donner la chasse
  2. mar. faire force de rames → V. cochar, subtar
  3. donner un poisson d'avril, en faire accroire, attraper → V. atrapar

citations, exemples, locutions

  • abriva
    élance-toi, en avant
  • Abrivant sus li frònts lo sinhe de la crotz. — Frédéric Mistral, Calendau, Avignon, 1867
  • Abriu abriva ou
    Abriu abriva
    Lo blat a l'espiga.
    — proverbe

verbe pronominal

  1. s'élancer, se précipiter, se hâter, s'empresser, se laisser attraper
  2. mûrir trop promptement.

citations, exemples, locutions

  • t'abrives pas tant
    ne te lance pas tant
  • Au travalh qu non s'abriva
    Es carn tota viva.
    — proverbe
références
  • R1 : Mistral 1879
  • R2 : DGLO [en ligne], Ubaud 2011, Toscano 2015 [en ligne], Grange 2008, Faure 2009, Cantalausa 2002, Brun [en ligne], Alibert 1997, Balaguer et Pojada 2013
  • R3 : DECat II 243b20



Chercher "abrivar" sur dicod'Òc (dictionnaires en ligne sur le site du Congrès permanent de la lenga occitana)


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .