Wiki Dictionnaire général occitan-français
Advertisement

ne pas confondre avec gisclard


étymologie et compléments

  • d'origine incertaine, peut-être onomatopéique, avec de probables attractions de mots comme ginglar, cenglar, etc.
  • formes médiévales : (XIIIe s.) cisclar
  • TdF : giscla
  • dérivés : gisclada, giscladís, giscladoira, gisclaire, gisclament, gisclant
  • cognats ou correspondants dans d'autres langues : frp. jicler, gigler > fr. gicler


gisclar

[verbe du premier groupe]
[d͡ʒisˈkla]
conjuguer

prononciations et variantes

verbe transitif ou intransitif

  1. jaillir, éclabousser, gicler → V. guichar, pissar
  2. éclater
  3. pétiller comme la friture
  4. pleuvoir et venter ensemble → V. espossar
  5. siffler, en parlant du vent → V. siular
  6. pousser des cris aigus, glapir → V. glatir, guissar, quilar
  7. s'esquiver, partir subitement → V. gilar


verbe transitif

  1. cingler, frapper avec une houssine, sangler des coups, frapper avec un fouet, avec des verges → V. ginglar

citations, exemples, locutions

  • lo sang gisclava
    le sang jaillissait
  • lo vent gisclava la plueia
    le vent fouette la pluie
  • çò qu'a dich m'a gisclat dins l'ama
    ses paroles m'ont pénétré
  • l'ausètz come giscla ?
    l'entendez-vous glapir ?
  • li garrigas gisclan
    les bûcherons des garrigues du Languedoc poussent des cris aigus
  • es fòu que giscla
    il est fou comme un jeune chien
  • Lis aigas aurivas(?)
    Qu'emé lo tròn gisclan di niva.
    — Frédéric Mistral, Calendau, Avignon, 1867
  • Lo duganèu èra avau que cisclava. — abbé François Pascal (d.)
  • Dins los èrs s'enlevèt tot en gisclant. — Claude Charles Pierquin de Gembloux (19e, mtp.)
références
  • R1 : Mistral 1879, Palay 1980, Béronie 1821
  • R2 : DGLO [en ligne], Alibert 1997, Lavalade 2010, Gonfroy 1975, Schook 2012, Schook et Terras 2007, Faure 2009, Cantalausa 2002, Brun [en ligne], Toscano 2015 [en ligne], Gonin et Gaubert 2012
  • R3 : TLFI [en ligne]
Advertisement